Articles et chroniques

Articles et chroniques

Il était une fois.... Jean Louis BARCELONA

1790099-isabelle-mergault-et-jeanlouis-950x0-1.jpg

Jean-Louis BARCELONA

Jean Louis Barcelona, c’est sans conteste son exceptionnelle interprétation parodique de Polnareff dans la pub pour Cetelem qui l’a rendu si populaire. Mais il faut souligner que si l’enfant de Mazamet près d'Aussillon a suivi un chemin des plus classiques il fut jalonné de belles rencontres.

 

Après un bac A3 option théâtre il entre au conservatoire de Marseille et simultanément se fait repérer par ses sketches. Mais sa première grande chance d’émerger, nait de sa rencontre avec Jules-Edouard Moustic qui lui permettra de fréquentes apparitions dans son émission Grosland sur canal plus. S’en suit, et c'est lui-même qui la qualifie de très belle, sa rencontre, avec Yvan le Belloch; caméra café l’étage du dessus et Ricao Marino

 

La suite; c’est une succession de seconds rôles dans 33 films de "Radiostar" à "Asterix" , d'"Adèle blanc sec" ,à "Les profs", en passant par "Duo escrocs" avec Pierce Brosman et Emma Thompson. auxquels il faut ajouter les émissions et les séries télé.

 

3229311783_1_8_IHCONQAY.jpg

Parmi ses belles rencontres ; il y aura Daniel Auteuil, ce fils spirituel de Marcel Pagnol, sous la direction de qui il tournera Trois films :, « La Fille du puisatier» « Marius » et « Fanny ». Et puis, devrais-je dire et surtout, il y eut celle avec Isabelle Mergault. Rencontre qui débuta par une bousculade lors d’une soirée et cette coupe de champagne qu’il renversera malencontreusement sur la robe de la comédienne comme un fait exprès.

 

A la suite de ce baptême au Champagne, la réalisatrice et scénariste, à la plus jolie dyslalie du PAF et du cinéma français, engagera Jean-Louis pour tourner avec elle dans le film" Donnant donnant" et surtout, elle lui écrira trois rôles sur mesure pour qu’il la suive et joue à ses côtés dans les trois pièces qu’elle réalisera : « L’Amour sur un Plateau », « Adieu, je reste » et « Ouh Ouh ».

 

Ce qui caractérise ce formidable comédien que je classe, même si je n’aime pas cela, entre Villeret et Darroussin, en dehors de son talent : c’est sa gentillesse et sa générosité.

 

Et en conclusion d’une discussion tout à fait informelle qui m’a donné l’idée d'écrire cet article je lui ai demandé qu’est-ce qu’il rêverait de jouer s’il en avait le choix ? Il m’a répondu : Un méchant ! Et Là, nous n’avons pas pu nous empêcher d’éclater de rire. Car plus qu’un contre-emploi, quand on connait la gentillesse de Jean-Louis, cela tiendrait de l’exploit mais pour ce comédien hors norme, il n’y a rien, vraiment rien d’impossible.
Bravo l’artiste !...

 

Williams Franceschi



23/02/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres