Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie ....épisode n°16.. Une semaine chargée...d'émotions

DSC02745.JPG
Dimanche 18h57 le vent souffle très fort
et le ciel est d’un bleu comme on n’en voit nulle part ailleurs

 

Cette semaine fut particulièrement chargée en émotions. Entre autre, et pas des moindres, le 14  la rencontre entre Valérie Marie et Vladimir Cosma où dans la précipitation de l’écriture à chaud de mon article, « Rencontre d’une princesse et d’un roi »  j’ai omis de vous parler de la longue, très longue, poignée de main entre les deux artistes au moment de leur séparation… le courant passait si fort qu’ils avaient beaucoup de mal à s’éloigner l’un de l’autre et à détacher leurs mains … Il s’est passé quelque chose de fort, que l’avenir nous dévoilera, entre ces deux grands talents.

 

Et puis le 17 à Montpellier et le 18 à Marseille les concerts de François Staal dont je vous parlerai plus en détails  dans quelques jours. Mais surtout et  exceptionnellement pour vous, car habituellement je reste  assez discret sur ce point, sans rentrer dans les profondeurs de la confidence mais quand même… j’avais envie de vous parler du court séjour  chez moi depuis samedi soir de toute l’équipe, avant que François Staal, ses deux fils Paul et Arthur,  Sébastien l’ingénieur du son et Martin,  après une courte nuit et un brunch plus provençal qu’anglais ne reprennent la route pour la capitale.

Le plaisir  d’être ensemble est bien difficile à exprimer. Personne ne voulant plus quitter personne. Que du bonheur. Paul et Arthur regrettant de ne pouvoir rester un jour de plus et n’imaginant pas qu’ils soient obligés de partir. Douce déchirure !

 

DSC02755.JPGJe viens d’accompagner Sophie Gourdin,  compagne de François Staal, est-il besoin de le préciser,  l’incontournable choriste et percussionniste du groupe, mais aussi merveilleuse comédienne. Je viens de l’accompagner à la gare d’Aix en Provence pour prendre un TGV direction Strasbourg où elle tourne : « Meurtre à Strasbourg » pour la 3… Notre discussion sur le quai ne fut même pas perturbée par les grosses aiguilles de la pendule qui indiquait peu à peu l’instant fatidique ou après s’être embrassé il faut surtout ne pas se retourner…

    

Je connais François, Sophie et les enfants depuis quelques années  maintenant, mais  il y a un jour  ou certains amis vous sont si proches qu’ils  entrent définitivement  dans  la famille au même titre qu’un frère ou qu’une sœur ; et ce jour c’était aujourd’hui. Merci la vie !

Je vous embrasse

(A Suivre…)

 

Williams



19/06/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres