Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie… épisode n° 68 : Mes Amis, mes Amours, ma CUISINE…

 

DSC02935.JPGVoilà un numéro d’ « Ainsi va la vie » un peu comme je vous en écrivais au tout début de cette aventure ; juste pour vous donner des nouvelles. J’aurais pu écrire ces quelques lignes directement sur ma page Facebook mais la lisibilité et la qualité des photos sont nettement meilleures sur ce site. Alors, même si c’est un peu plus compliqué à concevoir…

 

Dans le sud il fait une météo superbe, comme souvent. Sauf que le maître du temps a forcé un poil sur le thermostat en réglant les températures. Donc au lieu de mijoter on bouillonne. Sur la terrasse il fait 43° à l’ombre  et même la piscine à 35° ne rafraichit plus personne sauf Laïka ma chienne.

 DSC02941.JPG  

Ma cuisine avance. Mais comme elle n’avance pas toute seule et qu’elle me fait suer au sens propre à grosses gouttes, maintenant que le plus difficile est passé je lève un peu le pied. D’ailleurs le plus gros je l’ai terminé hier; écoulements et raccordements, (l’usine à gaz). Il reste la pose des éléments hauts et pleins de bricoles mais elle est opérationnelle. Ouf ! Je vous joints quelques photos qui parlent d’elles-mêmes ou presque. C'est du granit du Brésil .

 



Avec une température pareille il ne faut pas oublier de  s’hydrater
et d'arroser les plantes. Hier il m’est arrivé quelque chose de très joli. De loin j’arrosais des plantes justement, et des arbustes que je n’ai pas plantés moi-même. La nature s’en est chargé toute seule, mais qui, à la triste allure de leurs feuilles demandaient un peu d’eau.

 DSC02939.JPG

Et là, pendant que ma pluie artificielle perlait sur les feuilles basses deux oiseaux, puis trois puis dix se sont approchés. Après j’ai plus compté. Tout doucement je me suis avancé mon tuyau a la main pour être plus précis dans mes trajectoires, craignant néanmoins de les effrayer. Et à ma grande surprise aucun ne s’est affolé. Je me suis cru un instant dans un dessin animé de Walt Disney. C’était féérique. Des mésanges, des têtes noires et ces oiseaux magnifiques que je découvre depuis peu les chardonnerets élégants aux couleurs flamboyantes, remarquez ils seraient moches je les aimerais quand même, mais ils sont tellement beaux que ça mérite d’être souligné…

 


Déduction les oiseaux ont soifs. Je laisse en permanence une grande bassine en cuivre ou viennent s’abreuver toutes sortes d’animaux; pies, pigeons, tourterelles, écureuils et j’en oublie. Mais depuis hier j’ai rajouté d’autres bassines à l’ombre de certains arbres. Si vous n’y avez pas songé ; penser à en faire autant… merci pour eux !

DSC02910.JPG 

A part ça je ne suis pas encore allé une seule fois à la mer ! Pas eu le temps. Pas eu le temps non plus, comme on me l’a demandé, d’écrire quelque chose sur Jeanne Moreau. Mais tant l’on fait et très bien fait. En plus, au-delà du respect,  si je reconnais que ce fut une très grande actrice dont je connais parfaitement la carrière ; ne m'en veuillez pas mais elle ne fait pas parti de ces stars qui m’ont fasciné et il ne s’agit pas d’histoire de générations.

 


Ah! dans les petites choses qu'on pense très fort et qu'on oublie
, ou qu'on n'ose pas dire; il y en a une que je voudrais vous confier et par ricochet... je confirme et je signe. 

Lors du festival d'Avignon j'ai eu le plaisir de retrouver après plus de 40 ans Sophie Darel, de la voir jouer et de passer avec elle et jack son homme comme elle aime a le surnommer, un moment dans l'intimité. Ce fut un très très grand moment de bonheur. Merci Sophie!  

 

DSC02950.JPG
Demain, je publierai un autre « Ainsi va la vie » Gagner ou perdre…
tout particulièrement destiné à tous ceux, peut-être toi ? D’ailleurs ce n’est pas peut-être, c’est bien à toi que je m’adresse et à quelques autres aussi qui perdent le moral parce que tout leur semble devenu inaccessible… et qui ne voient plus comment sortir vainqueur d’une défaite, ou retrouver un bonheur perdu.

Je n’ai peut-être pas toutes les réponses, ce serait présomptueux, mais j’ai l’expérience d’un parcours pas toujours aussi facile qu’il n’y parait… Je vous en parlerai demain si vous avez le temps !

Ainsi va la vie...

 

(A suivre…)

Williams Franceschi

Je vous embrasse à demain !         



04/08/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres