Articles et chroniques

Articles et chroniques

Nathalie Vera ... Sortie en septembre d'un nouvel album

Nathalie Véra : Une voix à vous faire frémir d’émotion.

 




75036_10200252619868129_1548104932_n.jpgIl est toujours difficile de parler d’une amie. D’aucuns pourront penser que mon jugement est positivement déformé, sans nuances et totalement parti-pris.

Et bien, tant pis, j’assume...

Pourquoi?

D’abord parce que j’accorde une importance cruciale au mot « Ami » et tout ce qu’il en résulte o5173_1147288012346_7026639_n.jpgu en découle au même titre que : «La parole donnée». Comme le chantait Jean-Pierre Ferland : Je suis peut-être totalement démodé, vivant avec des valeurs d’un autre temps, mais ce sont les miennes, empreintes d’une éducation sévère et rude de la vie et mes origines corse. 

Deuxièmement parceque l’admiration que je voue à Nathalie Véra est antérieure à notre rencontre et à notre grande amitié. Comme je l’ai déjà raconté cent fois c’est lors  d’une simple écoute sur internet que j’ai été subjugué par l’artiste. Un vrai Coup de foudre ! Pourtant ce jour-là elle chantait en duo avec sa sœur Lisa, qui est sans conteste l’une des plus belle voix française actuelle, qui fait la carrière que l’on sait et qui a été choisie pour représenter la France au grand prix de l’eurovision en Mai. Mais je n’ai, ni ce jour-là ni par la suite, jamais mis les deux frangines en concurrence ; elles sont bien différentes avec leur personnalité et leur talent propre. 

L’émotion que suscite en moi la voix de Nathalie Véra dépasse de loin les mots que j’ai trouvés pour l’exprimer et pourtant je crois savoir manier les finesses de notre belle  langue et les subtilités de son vocabulaire. Mais là ! Je suis en manque. Elle est au-dessus du lot.   

740019_10151227780902337_625582380_o.jpgDès  qu’elle entame, derrière un micro ou même a capela, les premières notes d’une chanson elle dégage un tel aura qu’elle vous envoûte ; on ne peut que se taire et écouter.

En public cette magie opère à chaque fois. Les têtes se tournent, les chuchotements deviennent murmures et les murmures se meurent en silences… silence, on écoute : Véra chante.

Sa carrière débuta après une victoire dans un concours de chant sur Nice suivie par la longue école des pianos-bars sur la36829_1508067871617_2891427_n.jpg côte. 

Quelques disques, la reprise de « Téléphone-moi » de Nicole Croisille et une carrière qui se poursuit  depuis 30 ans  exclusivement sur scène. Dans la voix de Véra il y a une empreinte vocale, la puissance ; qui ravit toujours et elle sait parfaitement en jouer pour l’emmener jusqu’au bout  d’un effet mais jamais d’une limite.  C’est surtout dans la maîtrise des nuances qu’elle excelle. Elle manie sa voix comme un peintre sa palette de couleurs variant le grain, l’intensité, la douceur ou la hargne selon le thème ou la profondeur de la chanson.  Elle ne chante pas : elle interprète.

Alors me direz-vous beaucoup savent en faire autant? Beaucoup je ne crois pas mais comme elle j’en connais peu, très peu.

Un nouvel album est en préparation il sortira en septembre... Et Non!!! Je ne fais pas parti de cette belle aventure... Mais qu'importe pourvu que le vent emporte notre diva le plus loin et le plus haut possible.

 Williams Franceschi

 

 

      



13/05/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres