Articles et chroniques

Articles et chroniques

Monique Curto... Une artiste.. Une amie.. Et un immense talent gorgé d'amour...

Monique Curto

Et si pour changer un peu je vous parlais peinture ?

10997057_860830223955691_1251053910_n.jpgOu plutôt d’une artiste peintre ? Non ! D’une artiste une vraie. Artiste du fond du cœur au bout des ongles… De ce regard qui vous écoute en silence, à ses gestes qui ponctuent ses phrases avec  délicatesse et précision. Mais surtout ce regard qui peut porter toutes les émotions et passer du soleil de juillet à l’orage en une fraction de seconde.     

Artiste et Amour.  Ces deux premiers mots me viennent a l'esprit et je ne crois pas vraiment au hasard. C'est aussi avec ces deux mots  que je pourrais le mieux ébaucher le portrait d’approche  de Monique Curto…

 Tout au long de ma vie j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui n'étaient pas toujours des artistes avec qui souvent, le contact et les échanges furent fusionnels et débouchèrent sur  de grandes amitiés. Monique en est un des plus beaux exemples.  

Pour tout vous dire, ça fait des mois que je me suis promis de vous parler de Monique Curto mais étrangement je n’arrivais pas à bâtir mon texte, je ne savais pas comment et par ou le débuter. Je me posais des tas de questions. Un moulon de questions comme on dit en Provence. D’ailleurs je commence a peine a jeter mes idées sur la feuille blanche  et je suis encore et toujours perdu dans les méandres des mêmes interrogations. J’ai envie que vous découvriez son univers pictural mais aussi le personnage car ils sont l’un et l’autre hors norme, haut en couleur,  merveilleux et intimement liés.

D’abord et ça me donnera le temps de réfléchir à la suite à écrire:  Cliquez sur ce lien : 

PICT0043.JPG

 Il va vous emmener sur sa page. Apres nous poursuivrons si le cœur vous en dit !

//monique-curto.com/fr/

Si vous passez par Aix en Provence il faut absolument aller visiter son expo permanente : Notez l’adresse… Allez notez !   Après vous allez oublier et vous direz que vous ne l’aviez pas, vous m’inventerez un milliard de prétextes… Alors que si vous y allez :   Vous me direz que j’avais bien fait d’insister...que c’était extraordinaire… Alors notez

PICT0045.JPG

Monique Curto

Bastide de Saint Pons 

13114 Puyloubier ...

06 64 99 75 04 

 

 

 

 

 

…. Prêt ? Aller on y va !

La rencontre

 

PICT0047.JPG

Je pourrais vous raconter notre rencontre comme le début d'un roman d'ailleurs ça y ressemble.

phoca_thumb_l_portrait26[1].jpg

Il devait être aux environs de 18 heures et la nuit sans étoiles drapait déjà de son voile sombre  la campagne aixoise. Ce mois de novembre augurait d’un hiver plutôt rude. Un vent  glacial soufflait en rafales sur la Provence et dans l’atelier, au fond de ce magasin d’antiquités  au joli nom de : «Bonheur du Jour» que j’avais un mal fou à chauffer,  entre deux clients, comme tous les jours je restaurais des meubles. Et ce soir la je transformais une armoire a glace en vitrine. Mais comment se fait-il qu'après aussi longtemps je me souvienne de ces instants avec autant de précision? Pour deux raisons simples:

phoca_thumb_m_portrait14[1].jpg

La première est assez émouvante ; au dos de la glace que j’avais déposée et remplacée par une vitre  était inscrit à la craie blanche : Glace remplacée le 5/12/ 1903. Donc cette armoire avait déjà subi une réparation. Mais c’est la date qui me touchait. J’imaginais l’ouvrier en bleu de travail de l’époque en train d’ajuster le miroir tandis que  mon arrière-grand-mère mettait au monde l’homme, en dehors de mon père, qui deviendrait le plus important de ma vie ; mon grand-père. Et comme si j’avais pu me projeter dans le temps, certainement en m’appropriant des images de la mémoire collective pour les faire miennes, je voyais ce petit bébé hurlant ses premiers cris dans les bras de sa maman. Ce petit enfant  que je n’avais connu que vieil homme et que j'aimais tant.

 La deuxième raison c’est que ce jour-là en plus j’allais rencontrer Monique Curto.

Comme si elles cherchaient à se protéger du vent et du froid, trois femmes, accolées les unes aux autres formant presque  un animal à trois têtes  avaient poussé  la porte, de mon magasin qu’elles découvraient pour la première fois.  Un peu surprises d’apercevoir  ma bobine   derrière la fenêtre vitrée de l’atelier  en fond de salle, elles me saluèrent d’un : « Bonjour Monsieur » polyphonique  tout en poursuivant leurs conversations tripartites  et en s’extasiant devant certains objets aussi anciens qu’insolites.

Apres les avoir rejoint, sans les déranger dans leur visite qu’elles guidaient très bien tout seule sans que j’aie à intervenir,   je n’eus pas besoin de jouer les Sherlock Holmes pour en conclure qu’il s’agissait d’une mère et de ses deux filles. Ni pour deviner leur prénom respectif puisqu’elles s’interpellaient en les prononçant. La première se prénommait Patricia, la seconde Monique et la troisième Maman !   

Ce jour-là Monique Curto bien escortée  chinait de vieux meubles et des objets très précis pour meubler et décorer la partie habitable d’une bastide dont elle avait entamé la 

PICT0057.JPG

restauration.  Je ne savais pas alors que la restauration serait Pharaonique et que mis à part un tout petit bout de corps de bâtiment utilisable le reste ne constituait qu’une superbe ruine.

Les visites par la suite se multiplièrent et les discussions sur tout sur rien sur l’art, la musique New-York ou Piaf  nous entrainaient souvent jusqu’à la fermeture du magasin que nous faisions ensemble. Peu à peu la cliente devint l’amie et cette amitié perdure depuis trente ans environs. Je pourrais vous dire encore beaucoup de choses sur cette dame aux pinceaux.. Vous parler de son visage… De sa force de travail… De cette gentillesse qui déborde autant de ses mots que de ses actes… De cette présence… De cet aura quelle dégage et qui vous enrobe comme les effluves d’un parfum envoutant. Au fond je crois qu’un seul article ne suffit pas c’est évident. Elle mérite mieux que mes quelques lignes… Alors en attendant d’écrire une suite, notez son adresse, allez visiter son expo et confirmez-moi que vous êtes,  vous aussi, tombé sous le charme ....et le talent bien sur!  Mais ça c'est une évidence.

( a suivre....)  

Williams Franceschi

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 



05/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres