Articles et chroniques

Articles et chroniques

Laurence Alessandri rend hommage à Dalida

Laurence Alessandri rend hommage à Dalida : superbe spectacle !

Laurence Alessandri (photo W. Franceschi)Vendredi 22 novembre, à Enghien, a eu lieu le diner-spectacle "de la rue à la scène" qui rendait hommage cette année à Dalida. A cette occasion, Laurence Alessandri a offert un spectacle exceptionnel qui a enchanté un public venu nombreux et Williams Franceschi. Pour l'occasion, il a repris la plume pour le plaisir des lecteurs du "Journal de François". Merci à lui !

 

Superbe !

L’hommage rendu à Dalida vendredi 22 novembre à la salle des fête d’Enghien-les-Bains, pourrait supporter une  kyrielle de qualificatifs, plus élogieux les uns que les autres, mais le premier qui me vient à l’esprit et qui résume à lui seul, au mieux, l’ambiance générale de cette soirée, c’est : superbe !
Laurence Alessandri, qui avait porté ce projet à bout de bras, peut être fière du résultat. Elle aurait pu choisir la facilité en déversant en ribambelle, une succession  de tubes,  et n’en faire qu’une pale imitation,  en jouant des effets caricaturaux qui ont fait la signature et la réputation  de la star partie trop tôt ; mais non ! Elle a fait mieux, beaucoup mieux.
Laurence Alessandri (photo W. Franceschi)Laurence a fait son show. Elle a interprété; à sa manière, à sa façon, et surtout, avec sa voix, une voix chaude et profonde, les chansons de Dalida, leur donnant ainsi une autre couleur, un autre angle, un autre éclairage sans jamais trahir la créatrice.
Laurence Alessandi a chanté, avec brio et talent, ne s’habillant pas du personnage de Dalida, mais en entrant dans le merveilleux de ses chansons avec une force et une sincérité qui m’ont parfois fait oublier l’original au profit de la redécouverte de certaine chanson.  Elle a aussi choisi la difficulté en choisissant des chansons moins connues. Une forte émotion a d’ailleurs traversée la salle dans sa reprise de : Avec le temps de Léo Ferré, dont beaucoup avait certainement oublié que Dalida en avait été la créatrice.
A signaler, aussi que victime d’un accident quelques minutes avant son entrée en scène Laurence Alessandri s’est déplacée, a dansé, a chanté, avec une cheville foulée, sans que jamais le public ne se rende compte ; ni de son handicap ni de sa souffrance. Pour ce petit détail qui fait la différence entre les grands professionnels et les autres, et le bonheur que vous nous avez donné : Bravo ! Et Merci madame !
Il ne faudrait pas oublier : La première partie du spectacle, plus bon enfant, ou Laurence avait donné la chance à des  chanteurs et chanteuses de pouvoir s’exprimer sur un podium amateur. Si aucun n’a démérité, la prestation de Florence Ventura débordait largement du cadre de l’amateurisme. Cette jeune femme, à la voix claire et veloutée, derrière le rideau de la fragilité dégage quelque chose d’indéfinissable mais de palpable…Du talent à fleur de peau. A suivre, l’avenir nous le dira. 
Williams Franceschi

Quelques photos supplémentaires :

 Laurence Alessandri (photo W. Franceschi)
 Laurence Alessandri (photo W. Franceschi)
 Laurence Alessandri (photo W. Franceschi)


13/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres