Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie épisode n°42 " L'amour...."

021 - Copie (2).jpg
Merci pour tous vos messages d’amitié, de fidélité et bien sûr vos compliments qui, même en jouant la modestie, me touchent et m’honorent ; d’ailleurs c’est en me servant de deux d’entre eux que je vais débuter notre chronique ; « Ainsi va la vie »

 

« J’adore quand vous parlez d’amour… » «  Je suis votre chronique presque depuis le début et j’aime énormément quand vous parlez de l’amour…et de vous »

Que je parle d’amour ou de l’amour  vos messages et le nombre de visites prouvent que le sujet vous passionne. L’amour est universel. Il nous touche, nous a touché et nous touchera par sa magie, ses douleurs ou son absence. L’Amour le maître mot.

 

 

On se souvient toujours du premier ; on n'y pense, pas souvent, mais il suffit qu’on entrouvre le sujet et immédiatement son visage apparait. Le  plus grand  qui, lorsqu’il est devenu souvenir  comme rien ne l’efface nous pousse à en étouffer la moindre trace  sous des serviettes dans la case « à oublier ». Mais peine perdue, il remonte à la surface en permanence. Et puis quelques autres ou tous les autres dont l’image est devenue floue et les prénoms nous échappent.

 

 031 - Copie.jpg
Mais l’amour ce n’est pas seulement l’histoire d’un homme et d’une femme. Vous allez tomber des nues quand vous aller lire la suite ! J’en suis persuadé. J’aime les femmes, ce n’est un secret pour personne, mais mon plus grand amour; c’est un homme. !

A vous voyez que cette révélation fait son effet. Et quel homme… le plus beau des hommes. La première fois que je l’ai embrassé en le serrant contre moi l’infirmière de service m’a dit c’est fou comme il vous ressemble ! Incroyable que ce petit blond aux yeux bleus me ressemble autant. Ce petit crapaud tout plissé avec ses grands yeux me ressemblait

C’est la seule fois de ma vie ou j’ai aimé un mec que j’aime encore évidement. Etrangement je n’étais pas fou d’avoir un fils j’aurais eu une fille je suis certain que je l’aurais et je l’aimerais autant.

Tout à coup ce petit bout bousculait ma vie. Je pense qu’on est tous pareil devant un tel évènement mais comme je n’avais jamais ressenti ce sentiment avant je ne pouvais pas comparer. J’ai d’abord eu la trouille. Je n’avais pas pris conscience avant de la responsabilité que représentait l’arrivée d’un enfant et puis  là,  en  quelques  de secondes, toutes les pendules se remettaient instantanément à l’heure et je me sentais traversé par une force herculéenne. Ce petit bout de rien du tout avec ses petits pieds, ses petites mains, ses petites jambes, était d’une vulnérabilité et d’une fragilité incroyable et jusqu’au jour où il pourrait enfin se défendre tout seul je devais le protéger.

 

 

Si les mères ont un instinct maternel naturel je n’en savais rien pour les pères. Si l’on donne ce que l’on a reçu, si l’exemple vient de nos parents, j’étais mal barré. Bien sûr il y avait sa maman qui avait grandi dans un milieu social et familial normal, son rôle en plus d’être inscrit dans ses gênes l’était aussi dans l’acquis au travers de ses parents mais moi ? Moi qui avait grandi avec mon père et un fabuleux grand-père dans un quartier que j’ai adoré mais ou la respectabilité se gagnait plus avec les poings que les mots et surtout sans présence maternelle c’était un rien moins facile.

 

Mais peut-être que les pères ont aussi un instinct paternel ? La suite doit ressembler à toutes les suites chez tous les papas du monde ou presque. A part un léger détail. J’ai toujours considéré que je ne devais pas me substituer à l’école et surtout ne pas entraver le travail des professeurs mais que j’avais vocation à  lui apprendre tout le reste. Et je pense lui avoir inculqué des bases d’apprentissage de la vie qui   l'aide déjà  mais devrait encore plus l’aider à avancer dans l'avenir,  en prenant parfois des chemins de traverses  plus malins que certaines lignes droites qui ne sont pas toujours le parcours  le plus court d’un point à un autre.

 

Et oui c’est ça aussi l’Amour.

Ainsi va la vie

 (A suivre)

Je vous embrasse...

Williams



28/01/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres