Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie... épisode n°30 : Une journée comme les autres… pas vous ?

 

PICT0128.JPG
Dimanche 16h45 le ciel se couvre sur la Provence…
Comme vous êtes toujours aussi nombreux à suivre « Ainsi va la vie.. » notre petit rendez-vous du dimanche et qu’il suscite en plus de vos commentaires, un certain nombre de messages en MP plus gentils les uns que les autres je continue à vous raconter mes petites histoires sans importances… Vous aimez bien quand je vous parle d’artistes, de souvenirs, de nouveaux talents ou d’anciens... le côté people de proximité via Facebook et bien aujourd’hui... presque pas ! Allez faites pas cette tête… bon ok,  je vous raconterai deux trois trucs à la fin si vous êtes sage ; en attendant…

  

Ce matin je suis allé chiner et ho surprise ; je n’ai pas ramené de merveilles. Ni vases, ni bijoux, ni PICT0124.JPGtoutes sortes d’objets insolites qui font le bonheur de mes clients. Pour ceux qui l’ignore encore quand je ne suis pas plume à temps plein je suis antiquaire ou brocanteur ca dépend de pas grand-chose, a temps partiel pour remplir le frigo. J’aurais pu choisir entre deux chansons, deux articles… de braquer des banques mais à la soixantaine avec mes douleurs dans les épaules, c’était pas le meilleur plan ; alors je fais l’antiquaire.  Donc je suis rentré sans merveilles mais  avec… Tatatan ???…. des poules.

 

Vivre à la campagne sans avoir de poules c’est comme vivre au bord de la mer sans avoir de maillot... J’ai toujours eu des poules, même quand j’étais petit avec mon père, mais c’est une autre histoire plus douloureuse. Voilà, il y a un an environ maître renard par l’odeur alléchée me les a bouffées. Sur le terrain qui entoure ma maison, toute la journée les poules vivent en liberté avec le chien, les écureuils, les tourterelles, les pies, les geais, les hérissons,   les petits oiseaux et dès la tombée de la nuit elles retournent toutes seules dans le poulailler. Malheureusement, l’année dernière j’ai oublié de fermer la porte de leur maison. Et Crac ! Le goupil de service a fait un carnage. Et quand je dis un carnage c’est que le renard ne se contente pas de tuer pour manger il tue tout ce qui bouge. J’aime le nature a un point que vous n’imaginez pas et je peux comprendre le besoin de se nourrir mais quand j’ai ramassé toutes mes petites poulettes déchiquetées… bon, aujourd’hui j’en ai quatre toutes belles et elles ont déjà fait deux œufs !

 

14463798_1208961572476532_645814759_n.jpg
Bientôt le festival de la chanson française et je vais juste vous parler de Nico Solo jeune homme de trente ans auteur compositeur que j’ai rencontré il y a quelques jours lors de la conférence de presse du festival a Aix en Provence. Sophie Vernet, ma complice de toujours (l’Image & la Plume) m’en avait dit le plus grand bien après qu’il ait remporté un concours sur Marseille qui lui a ouvert les portes du festival. Hier encore il devait avoir les oreilles qui sifflaient puisqu’il était le principal sujet d’une longue discussion avec Patricia Pélissié. Car sans nous concerter nous sommes convaincus qu’avec un talent pareil, une voix si peu commune, une telle personnalité le tout couronné par un capital sympathie qui ne gâche rien …  Il n’y avait plus qu’a ! Alors on va essayer de pousser le bouchon le plus loin possible ! Déjà rappelez-vous son nom NICO 14222146_10154426484324593_4703642169435247601_n[1].jpgSOLO il sera en concert le 8 octobre à la Salle du bois de l’Aune à Aix en Provence à  20h30 en première partie du groupe « La Caravane Passe ». Parce que je sens que cet artiste est un artiste un vrai et qu’il en a dans le ventre nous allons faire le maximum !

 

Cette semaine je me suis attelé aussi à terminer un article à paraître ces jours-ci sur Evelyne Dress qui sort le 10 octobre son quatrième Roman : « Les chemins de Garwolin » mais ce n’est pas tant du livre dont je vais vous parler même si c’est le prétexte a vous raconter dans ma chronique : « Il était une fois » l’histoire de cette comédienne aux mille facettes. Car le livre ; à part des extraits choisis qui m’ont permis d’apprécier la qualité et la fluidité de son écriture, je ne l’ai pas encore lu. Par contre les pages que j’ai découvertes me donnent l’eau à la bouche. La comédienne a du talent mais l’écrivain en a tout autant. Je vous avais dit que cette artiste était simple et accessible et il y a quelques jours elle m’en a encore donné la preuve me téléphonant de l’étranger pour répondre à de petites interrogations. Ce petit détail est à souligner car ce n’est pas un détail justement mais un joli geste d’autant plus joli qu’il était naturel. La simplicité caractérise les grands ; et cette dame, mais c’est un euphémisme, en fait partie évidemment.

 

Ainsi va la vie…

(À suivre)

 

Je vous embrasse

Williams



25/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres