Articles et chroniques

Articles et chroniques

Ainsi va la vie ....épisode n°11 Les jolies rencontres

13240777_10207780364166181_5840866867693451105_n.jpgDimanche 17 heures… il fait très beau !... un ciel bleu limpide et juste une brise légère en opposition avec les vents titanesques qui ont soufflé depuis des semaines sur le sud. J’ai plusieurs articles à préparer mais j’en laisse mûrir certains jusqu’à ce que je trouve une idée pour aborder le sujet en prenant  un angle particulier pour que la trajectoire fasse la différence. J’ai aussi deux chansons sur le feu… mais comme chacun sait, surtout mes interprètes,  je suis un laborieux. Et comme je le confirmais a un auteur il y a quelques jours les chansons écrites en 10 minutes sur une nappe de restaurant… j’y crois… comme au père Noel et pourtant lui il existe. Ca a dû m’arriver trois fois en 45 ans…

 

La vie est remplie de jolies surprises, il suffit parfois de se retourner à la croisée des chemins, souvent à la croisée des destins pour regarder en détails  ce que l’on se contentait de voir en rafales.

Ces dernières années furent riches en rencontres. J’ai eu la chance de croiser des artistes de grand talent.  Un talent qui comme l’odeur des fleurs ou des épices me monte au nez dès les premières secondes. A part d’écrire mes ressentis, de pondre, et là j’en suis très fier pour certains leur premier article,  je n’ai pas toujours su ou pu aller beaucoup plus loin pour les aider, néanmoins dans quelques cas je crois leur avoir donné la petite impulsion dont ils avaient besoin… pour passer du doute à la confiance, même si évidement elle reste relative. Car un artiste trop sûr de lui, qui ne connait ni stress ni trac… bon je ne vous fais pas un dessin.

 

13187711_278737415793945_716602187_n.jpg

Mais les vrais artistes sont, même derrière leur carapace, des êtres fragiles et si  même,  c’est  quelques fois leur force…  il n’empêche qu’ils  ont besoin d’être confortés dans le fait qu’ils ont fait le bon choix. Qu’il faut laisser le temps faire son œuvre et surtout qu’il ne faut jamais baisser les bras…

 

En plus des quelques-uns que je ne quitte ni des yeux ni des oreilles et qui se reconnaîtront, ou alors c’est à n’y rien comprendre,  ces dernières semaines j’ai croisé deux artistes hors norme dont je vous parlerai sous peu. Le premier ;

 

Franck Bersot  est un précieux mélange de Renaud, Pierre Perret, ou encore Boby Lapointe… mais qui, grâce à une écriture d’une extrême finesse finit par ne ressembler a personne d’autre qu’à lui-même …

 

 La seconde  a des doigts de fée qui dansent sur les touches. Que ses mains frappent ou caressent l’ivoire de son clavier, l’âme de son instrument remonte en elle et lui renvoie tout ce qu’elle lui apporte… Elle vibre à chaque note et plus que me transporter à travers ses interprétations elle m’a fait frémir… Merci Valérie Marie !

 

Valérie montait pour la première fois les marches du festival de Cannes il y a  à peine quelques jours et j’espère qu’elle s’est souvenue de mon petit conseil, même si je sais qu’a ces moment-là on ne songe a rien … Car ces instants exceptionnels nappés dans la mouvance ouateuse   de tout ce qui les entoure sont à la fois magiques, inoubliables ; mais surtout vous laisse dans une telle impression de rêve qu’on se demande le soir même et surtout le lendemain si on les a vraiment vécus.

Ainsi va la vie

 

(A suivre....)

 

Williams



23/05/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres